Comment un sticker peut changer la donne sur l’égalité hommes/femmes ?

La mission de ce blog est de récolter auprès de workingmums&dads inspirés leurs « vraies bonnes idées » dans tous les domaines qui font notre quotidien entre travail et vie de famille (d’où le nom « Deux Amours »). Ce sont ces inspirations, coachings et bons plans que je partage ensuite une à deux fois pas mois dans la Newsletter:

CTA s'inscrire
Jeudi dernier je me suis rendue à la Journée de la femme digitale, un grand rendez-vous organisé depuis 4 ans par The Bureau (l’agence digitale créée par Delphine Remy-Boutang).

J’aime beaucoup ce rendez-vous car il permet de mettre en avant des femmes qui portent de beaux projets, de donner des inspirations à celles qui entreprennent où évoluent dans le digital, et de faire de nouvelles rencontres très sympas. Je suis intimement convaincue que le fait de montrer et de valoriser des modèles féminins est un point très important pour faire bouger les lignes du côté de la parité hommes/femmes à tous les niveaux de l’entreprise (et notamment dans les comités de direction), dans les médias, ou encore dans l’entrepreneuriat.
Car, faut-il encore le rappeler, en 2015 les femmes ne représentaient que 14% des dirigants d’entreprise* alors qu’elles représentent 48% de la population active.

Par contre évidement cela me désole qu’on soit encore obligé d’organiser ce genre de manifestation. Imaginez le tollé si nos amis masculins organisaient « la journée de l’homme digital »…
IMG_8845
C’est donc au cours de cette journée de jeudi que j’ai fait une expérience qui m’a permis de comprendre quelle était la clef de l’égalité hommes/femmes.
La clef de cette égalité se trouve dans un sticker.
Je vous raconte donc l’anecdote de laquelle est partie cette « révélation ».
Pendant cette journée j’ai pu assister entre autres à une présentation des robots Aldebaran, dont je suis fan: une entreprise française, une équipe ultra dynamique et talentueuse, des robots humanoïdes craquants qui se vendent dans le monde entier, dont le petit Nao.

Nao est leur robot destiné à l’éducation. Il a également été mis en scène par l’exceptionnelle chorégraphe et danseuse Bianca Li dans le cadre de son spectacle Robot.

Angelica Lim, qui travaille pour Aldebaran, nous a expliqué qu’un jour, quand elle était petite, ses parents lui avaient offert un ordinateur, et que c’était ce cadeau qui lui avait donné l’envie de devenir ingénieur. Aujourd’hui elle est Software Engineering Manager chez Aldebaran. Elle donne une âme et une sensibilité particulière aux logiciels qu’elle intègre avec son équipe dans les robots.  (Découvrez son TedX)
Pour mémo aujourd’hui encore en France on dénombre seulement 28% de filles dans les écoles d’ingénieurs.**

On doit donc encore manquer de parents qui offrent un ordinateur à leurs petites filles.

En quittant le stand Aldebaran on m’a donné 4 planches de petits stickers bleu, noir et blanc représentants le petit robot Nao.

En arrivant à la maison je m’apprêtais à donner les stickers tout naturellement à mon fils de 4 ans, et des miniatures de parfums offertes par ailleurs à ma fille de 6 ans.
Au moment de leur donner ces petits cadeaux, j’ai pour finir spontanément tendu 2 planches de stickers à ma fille, et 2 planches à mon fils.

Ils ont tous les deux adoré les stickers de Nao. Elle partant dans des collages autour du petit robot, lui le collant sur ses playmobils chevaliers.
Ce qu’ils en ont fait importe peu, c’est leur choix.
Par contre j’aurais fait une grave erreur si je n’avais donné les stickers du robot qu’à mon fils. J’aurais bêtement reproduit, sans même m’en rendre compte, les schémas traditionnels dont sont imbibés notre société et notre culture.
Aux filles on donne le rose, on tend une poupée, on propose les BTS communication.
Aux garçons on donne le bleu, on tend un robot, on propose les écoles d’ingénieurs.

Je reconnais qu’hommes et femmes sont différents, mais je souhaite grâce à cette anecdote ne jamais oublier qu’en tant que mère je me dois de ne pas transmettre, de manière passive, les stéréotypes culturels dans lesquels je baigne depuis 35 ans.

La clef de l’égalité future entre hommes et femmes est bien dans l’éducation que nous donnons, chaque jour, à tous nos petits garçons et nos petites filles. Transmettons leur les mêmes règles, les mêmes possibilités, les mêmes rêves.
Tous nos petits gestes qui peuvent paraître anodins chaque jour sont en fait les fondations de l’égalité des sexes pour demain.

Je pense que ma génération de jeunes parents (la fameuse Y pour « why » je vous le rappelle) est très sensible à cette question d’égalité des genres, même si elle nous semble évidente et acquise.
En réalité notre veille quotidienne doit encore être double:
– condamner toutes les inégalités de genre que nous observons dans notre environnement d’adultes,
– nous battre contre tous les préjugés culturels, y compris les nôtres dont nous n’avons même pas conscience, pour donner l’éducation la plus égalitaire qui soit à nos enfants.

Merci Delphine et la team The bureau, merci Angelica, merci Nao, merci les stickers.

IMG_8845

Pour recevoir les Vraies Bonnes Idées des workingmums&dads inscrivez-vous à la newsletter: 

CTA s'inscrire

à propos de deux amours

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s