Pourquoi je n’arrêterai pas de travailler à 16h34 aujourd’hui lundi 7 novembre

Pour ceux et celles qui me suivent sur ce blog, vous savez à quel point je souhaite porter haut et fort l’égalité dans tous les domaines. Sans égalité (quelle qu’elle soit), l’Homme est potentiellement un loup pour l’Homme. Et sans obligation d’égalité l’homme peut être un loup pour la femme, volontairement ou sans même s’en rendre compte.

J’ai donc suivi les revendications du collectif « les Glorieuses » avec attention.

L’étude Eurostat 2010 rappelle qu’en moyenne les femmes sont moins bien payées que les hommes de 15,1%. Le collectif propose donc aux femmes de s’arrêter de travailler à partir d’aujourd’hui lundi 7 novembre à 16h34 en faisant le constat suivant: « Si elles étaient autant payées que les hommes, les femmes pourraient s’arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34, elles gagneraient alors autant que sur leur salaire réel en 2016. Les 38,2 jours ouvrés restant représentent la différence de salaire entre les femmes et les hommes. »

C’est bien, il faut en parler, il faut dire que ça existe. Et que ça ne doit plus exister. Mais pour moi la revendication d’arrêter de travailler à 16h34 ce lundi 7 novembre est, bien que symbolique bien sur, pas représentative du bon message à porter.

untitled-design-2

Voila pourquoi je n’arrêterai pas de travailler à 16h34 aujourd’hui :

1/ On aurait du inviter les hommes à soutenir le mouvement en leur disant de travailler plus tard et en reculant leurs horaires de 15% toute l’année pour justifier leur écart de salaire avec celui des femmes. 

=> Cela les aurait beaucoup plus intégrés dans la prise de conscience du problème. Rappelons que la plupart des comités de direction sont composés majoritairement d’hommes. Au lieu de leur dire qu’on n’est pas contentes et qu’on rale, on devrait les asseoir à notre place pour qu’ils s’en rendent compte par eux mêmes.

Une sorte de « Vis ma vie de l’inégalité », et tu comprendra mieux pourquoi je ne suis pas contente.

=> On aurait ainsi pu voir ceux qui, parmi les hommes, prennent le sujet de l’égalité salariale au sérieux et ceux qui s’en foutent.

=> On aurait aussi évité le genre de blagues sexistes :

« Ah elles vont arrêter de travailler à 16h34? Et ça change quoi par rapport à d’habitude? »

« Encore une bonne excuse pour pouvoir aller à la sortie de l’école. »

« Moins elles bossent, plus elles sont contentes de toutes façons. »

2/ On devrait plûtot donner les arguments qui valorisent la mixité dans l’entreprise et donc qui justifient mécaniquement l’égalité salariale. 

=> De nombreuses études démontrent que les entreprises qui valorisent la mixité sont plus performantes. Or je suis convaincue que parler performance est un sujet beaucoup plus valorisant pour porter notre cause, et qui fait beaucoup plus mouche dans la tête des boss, que de parler d’injustices. Ma conviction est que nous ne devrions pas entrer dans le débat du « pourquoi nous devrions être aussi bien payées que vous ». Il n’y a pas à négocier, cette inégalité de salaire est une inepsie historique à corriger au plus vite car elle handicape l’entreprise elle même, et sa performance en premier lieu.

=> L’étude du Cabinet Global Contact publiée la semaine dernière nous permet en effet de donner les vrais arguments:

« En 2016, les équipes mixtes ont affiché des résultats 20% supérieurs aux équipes non mixtes dans les entreprises françaises. Et 23% à l’échelle mondiale. Sachant que l’on considère une équipe comme mixte à partir du moment où elle est composée de 40 à 60% de femmes ou d’hommes. » (Extrait de l’article de RTL sur l’étude. Voir l’article complet.)

Voila pourquoi les femmes doivent être à minima aussi bien payées que les hommes: parce qu’elles sont sources de richesses pour l’entreprise. Au dela de la revendication d’égalité salariale c’est la valorisation de la mixité qui fera le bonheur au travail et la performance des entreprises.

3/ Je n’arrêterai pas de bosser à 16h34 parce que je ne peux pas, tout simplement. 

=> J’ai quitté le monde de l’entreprise pour celui de l’entrepreuneuriat. Et donc c’est mécanique : si je ne travaille pas il ne se passe rien, ma boite n’avance pas.

=> De nombreuses femmes se tournent vers l’entrepreuneuriat en partie par ce qu’elles ont envie de plus de liberté, de créativité, de flexibilité… (chacunes ses motivations). Mais on ne va pas se mentir, ce n’est pas l’eldorado de l’équilibre vie pro/ vie perso pour autant. Ni de l’égalité salariale. C’est pour moi une manière d’être plus cohérente: quitte à beaucoup travailler, je préfère faire quelquechose qui me passionne et qui donne un sens à mon engagement.

Et vous, vous arrêtez de bosser à quelle heure aujourd’hui ? Vous pensez quoi de tout cela ?

Laissez votre avis en commentaire, j’ai hâte de vous lire !

 

A propos de Deux Amours

Je trouve que c’est difficile de jongler entre « Deux Amours » c’est à dire entre le boulot et la vie de famille à longueur d’année. J’ai donc décidé de rassembler sur ce blog toutes les vraies bonnes idées de workingmums&dads dans tous les domaines qui font notre quotidien (enfants, travail, vacances, quotidien, etc). Ce sont ces inspirations, coachings et bons plans que je partage ensuite une à deux fois par mois dans la Newsletter:

CTA s'inscrire

Mais… pourquoi Deux Amours ? 

à propos de deux amours

Publicités

8 réflexions sur “Pourquoi je n’arrêterai pas de travailler à 16h34 aujourd’hui lundi 7 novembre

  1. Hortense, PRESIDENTE !!! et je serai ta chargée de campagne (bénévole !!) si tu veux.

    Moi j’aime mon travail et j’ai la chance d’être rémunérée au même titre que le seul homme salarié de mon asso… et même si nous sommes aux 35h, impossible de compter son temps dans l’évènementiel.
    Un métier, une passion, une famille, l’équilibre d’une vie !

    Aimé par 1 personne

    1. Hahaha! Je te veux en chargée de campagne! Par contre pas question pour moi de Faire de la politique, je suis trop cash et trop sensible pour survivre 5 minutes dans un panier de crabes…
      Tu es un beau modèle d’équilibre Valence… quand est ce que tu partages tes vbi par ici? Bisous
      Hortense

      J'aime

  2. 1/ pas très malin d’encourager à travailler au delà des heures légales et pas terrible pour l’équilibre pro/perso des hommes, à vrai dire je préfèrerai que mon mari soit là au dîner et voit ses enfants

    2/ mixité et diversité : oui, en revanche le culte de la performance à outrance est néfaste.

    3/ la question de l’entrepreunariat est hors sujet avec les revendications d’inégalité salariale. Ce qui est en cause, c’est l’inégalité salariale homme/femme à compétences égales par les employeurs

    J'aime

    1. Bonjour Lucie,
      merci pour votre commentaire,
      vous ne devez pas venir souvent sur ce blog pour passer à coté du second degré dont j’ai l’habitude d’user (et d’abuser je l’accorde!)
      1 – bien sur je ne veux pas que les hommes travaillent 15% de plus, tout comme je ne veux pas que les femmes gagnent 15% de moins. C’est une image pour les intégrer à notre cause.
      2 – je n’ai pas l’impression d’évoquer un culte de performance à outrance, on est d’accord sur ce point
      3 – je vous l’accorde, ça n’a rien à voir. j’évoquais mon statut pour expliquer pourquoi je ne pourrais pas m’arreter de travailler plus tot.
      A bientot,
      Hortense

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s